cd70f8e7-dcd6-42b3-a9ba-c86deda9a4a0

3ème vague au Sénégal : Les jeunes fortement touchés selon Abdoulaye Diouf Sarr

Avec cette montée en flèche des cas de coronavirus, notre pays compte notamment sur les populations pour aller se faire se vacciner. D’ailleurs, selon Abdoulaye Diouf Sarr, notre accueillera 500.000 doses de vaccins d’ici la fin du mois. Seulement, d’après ADS, ce sont les jeunes qui payent le plus lourd tribu avec cette troisième vague. Le ministre de la santé et de l’action a fait cette déclaration, ce jeudi, suite à la réunion du CNGE, que nous transmettons in extenso.

“Mesdames, Messieurs,
Comme vous avez pu le constater, le monde et plus particulièrement l’Afrique, connait une forte augmentation du nombre de cas de contaminations à la covid-19. De nouveaux variants du virus circulent et favorisent sa forte circulation rapide. La crise sanitaire persiste encore et s’aggrave.
Au Sénégal également, depuis plus de cinq semaines, nous enregistrons une hausse importante du nombre de cas de covid-19. Les chiffres de ces derniers jours montrent que le virus circule activement.
Face à cette situation, le Comité national de Gestion des Epidémies s’est réuni ce jeudi 15 juillet 2021, en vue d’évaluer la situation épidémiologique relative à la pandémie de covid-19.
Après avoir bien évalué les risques sanitaires, économiques et sociaux de cette forte augmentation du nombre de cas positifs, le CNGE recommande :
 le renforcement de la surveillance épidémiologique notamment, la poursuite et l’intensification de la surveillance des variants ;
 Le renforcement du système de dépistage pour détecter le plus tôt possible les cas de covid-19 ;
 Une plus forte mobilisation de l’ensemble des acteurs et un renforcement de la synergie d’actions en vue d’une riposte plus efficace ;
 L’utilisation de manière accrue des tests de diagnostic rapide;
 Le renforcement des ressources humaines pour une correcte prise en charge à domicile ;
 L’intensification de la sensibilisation des populations sur les risques liés à la covid-19 et sur les moyens de prévention et de lutte surtout dans ce contexte de tabaski.

En outre, le CNGE recommande à la population :
 de porter systématiquement le masque dans les véhicules de transports, les véhicules particuliers, les lieux recevant du public et les lieux de travail. Nous invitons vivement les transporteurs et chauffeurs de véhicule de transports en commun à faire respecter strictement le port de masque pour tout passager ;
 de recourir précocement aux soins ;
 d’éviter tout rassemblement de quelque nature que ce soit ;
 d’éviter les déplacements et voyages pendant cette période de fête de la tabaski ;
 de se faire vacciner contre la covid-19 notamment pour se protéger contre les cas graves. A ce titre, le Sénégal va recevoir d’ici la fin du mois de juillet 2021, près de 500 000 doses de vaccin. L’approvisionnement du pays en quantité suffisante de vaccin va se poursuivre.
Enfin, le CNGE recommande aux responsables du service public et des entreprises de privilégier le télétravail et de réduire le personnel dans les services.
En outre, nous demandons à la jeunesse qui est fortement touchée par cette 3éme vague, de se mobiliser notamment à travers les Associations sportives et culturelles et d’autres organisations.
Toutes ces mesures sont destinées à protéger la population et à éviter les décès liés à la maladie de covid-19.
Soyons mobilisés contre la covid-19.
Ensemble, nous vaincrons.”




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre